Yann Tiersen

février 8, 2022

Le bulletin météo pour la soirée du 18 février à Roubaix vient de tomber. On ressort les gros pulls en laine et les mitaines pour une veillée animée par YANN TIERSEN en personne.

publié en février 2022 dans le fanzine Illico !

Nul homme n’est une île et pourtant. Le nom de YANN TIERSEN est désormais indissociable de Ouessant dont le musicien vante (et vente) à nouveau les vertus mystiques dans Kerber, son dernier album sorti en 2021. À quoi bon tenter de décrire ce disque tant c’est lui qui, à force de plonger dedans, finit par nous décrire, éphémères et dubitatifs mélomanes que nous sommes. Que valent nos caprices face à ceux de la nature ? Quelles langues parleront nos enfants et petits-enfants ? Qu’est-ce que ça veut dire, au juste, vivre « loin de tout » ?

Depuis bientôt 30 ans, YANN TIERSEN envoie tel un phare imperturbable aux précipitations de l’industrie musicale des bouteilles post-rock, symphoniques, électro, piano solo et ambient à l’océan Atlantique. Avec Kerber, YANN TIERSEN semble boucler une trilogie (initiée en 2016 avec Eusa puis All en 2020) dont le fil conducteur oscille et vacille entre l’infiniment grand et l’infiniment petit. Quant à vous qui lisez ces lignes en savourant votre café à l’aube de cette journée, il serait infiniment dommage que vous loupiez l’escale de YANN TIERSEN au Colisée. Les plus belles vagues sont celles que l’on saisit à la volée.

Imprimer la page